« Vous pouvez avoir tout ce que vous désirez », mais « rien n’est assez »

Vous pouvez avoir tout ce que vous voulez, mais rien ne sera jamais assez…

Je continue à garder dans ma tête ces deux mentalités culturelles qui, je pense, ont des conséquences négatives dans la culture occidentale. En effet, au sein de notre culture, certains paradigmes évoluent de façon fluide dans notre conscience et méritent une certaine attention. Ces idées envahissent notre espace mental, notre espace publicitaire, notre sens de l’urgence, et notre besoin d’avoir toujours plus et peut-être même notre incapacité à dire non. Personnellement, je pense qu’ils sont vraiment mauvais pour nous.

Premier paradigme : “Vous pouvez avoir tout ce que vous voulez.”

L’idée que vous pouvez faire ce que vous voulez, devenir qui vous voulez, et avoir tout ce que vous voulez est une ambition, une idée apprise dès la naissance. Mais qu’en est-il vraiment ?  Est-ce vrai? Pouvez-vous vraiment avoir tout ce que vous voulez ? Pouvez-vous tout avoir ?

Certains pourront se demander comment je peux écrire cela sur un blog dédié au développement personnel… Ils auraient raison. Du moins en partie. La réalité est plus compliqué que cela. Vous pouvez essayer de concentrer votre énergie dans de nombreux espaces, mais beaucoup de gens n’atteindront pas leurs rêves. Leurs emplois sont à l’opposé de leurs passions. Ils vont être amener sur d’autres routes, d’autres trajectoires de vie qui sont en tout point différentes de ce qu’ils pourraient attendre.

Indépendamment de l’issue de ce débat – peut-être que oui, vous pouvez avoir tout ce que vous voulez – le corollaire est ce qui est intéressant pour moi en ce moment. Si vous pouvez vraiment avoir tout ce que vous voulez, il s’ensuit que nous n’avons pas à prendre de décisions parce que nous pouvons tout avoir. De la même façon, vous n’avez pas à apprendre à dire non, parce que il est plus facile de dire oui à toutes sortes de choses.

La conséquence de l’hypothèse que vous pouvez avoir tout ce que vous voulez, ce est que vous risquez d’être déçu. Souvent.

Apprendre à dire non, à décider, à choisir est critique. Fait intéressant, si vous examinez vraiment cette hypothèse – je ne suis pas sûr que beaucoup de gens veulent vraiment tout avoir. Le bonheur n’est pas sur les choses matérielles ni l’argent. La richesse c’est avoir la liberté, avoir assez pour faire ce que vous voulez. Encore une fois, indépendamment de l’issue de ce débat, l’une des conséquences de cette hypothèse est que nous n’avons jamais appris à décider. Nous n’avons jamais appris à dire non.

Second paradigme : ‘Rien n’est assez”

Il semble y avoir une construction culturelle ou un idéal qui vise à nous faire croire que peut importe combien nous ayons, cela ne sera jamais assez. Cette culture de la rareté, de ne pas avoir assez, signifie que nous sommes toujours à la recherche de quelque chose pour remplir ou combler le vide. Par conséquent, nous faisons nos courses comme des fous.

Brene Brown identifie cette culture de la rareté dans plusieurs phrases que nous disons chaque jour. Quand vous vous réveillez le matin, la première pensée que de nombreuses personnes ont est:

“Je ne ai pas eu suffisamment de sommeil.”

Pas assez. (Pourquoi ?) Ensuite, nous commençons la journée de travail:

“Je n’ai pas assez de temps.”

Encore une fois, cela ne suffit pas. (Pourquoi ?) Et à la fin de la journée:

“Je n’ai pas fait assez de choses aujourd’hui.”

Et encore une fois, cela ne suffit pas. (Pourquoi ?)

Pourquoi ces constructions culturelles nous impactent ?

Ces deux constructions culturelles, celle de la rareté (“vous n’êtes pas assez, vous n’avez pas assez”) et celle de la réussite (“Vous pouvez être ce que vous voulez, vous pouvez avoir tout ce que vous voulez”) – sont-elles bénéfiques ?

Pire encore, est-ce que la combinaison de ces deux pensées font de nous tous des êtres légèrement névrosés ? Je peux être n’importe quoi mais ca ne sera jamais assez ! Heureusement que je peux tout avoir! Mais mince, cela ne sera jamais assez…

Et si nous adoptions un état d’esprit légèrement différent ?

Et si nous somme déjà assez. Et si nous avions déjà tout ce dont nous avons besoin.

Il n’y a rien dans ce monde que vous devez posséder ou acquérir pour rendre votre vie meilleure.

« Vous pouvez avoir tout ce que vous désirez », mais « rien n’est assez »

En poursuivant votre navigation sur SATORIA.fr, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer