ÊTES-VOUS PAYÉ POUR ÊTRE MALHEUREUX ?

Nous allons passer environ  65 000 heures au travail. Parallèlement à cela, seulement 20% des travailleurs déclarent faire quelque chose qui les passionne. Cela fait beaucoup de gens qui redoutent les lundis matins (et les autres jours aussi…

Si vous n’aimez pas votre travail, cela signifie que vous êtes payé pour être malheureux.

Peu importe combien vous êtes payé et le style de vie qui peut aller avec… Donner 65 000 heures pour quelque chose qui vous rend malheureux n’en vaut pas la peine.

Il se peut que vous n’aimiez pas votre patron, la culture de votre entreprise, les horaires de travail, les longs trajets, l’industrie ou que vous n’utilisiez pas les compétences dont vous disposiez à leur capacité maximale… quelle qu’en soit la raison, peut-être que le moment est venu d’envisager un changement.

Je sais que beaucoup de gens diraient que la situation économique actuelle ne permet pas de faire cela, mais si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, nous pourrons toujours trouver des raisons de rester où nous sommes, restant ainsi malheureux, improductif et non satisfait.

Vous n’êtes pas pris au piège, vous avez le choix

Vous pouvez décider de rester dans votre situation actuelle et d’être payé pour être malheureux, ou vous pouvez faire quelque chose aujourd’hui qui vous rapprochera de votre objectif d’obtenir un emploi qui puisse réellement vous épanouir.

Je ne vous encourage pas à démissionner aujourd’hui ou demain, mais à tout le moins vous pouvez faire l’une des choses suivantes :

  • vous inscrire à un cours du soir.
  • parler à quelqu’un qui travaille dans un secteur qui vous intéresse.
  • lancer une micro-entreprise à votre rythme en faisant quelque chose qui vous passionne.
  • apprendre à vous connaitre.
  • parler de votre situation à une personne de confiance et réfléchir à des solutions possibles.
  • admettre que vous devez faire quelque chose et agir.

Quoi que vous fassiez, si vous êtes actuellement payé pour être malheureux, assurez-vous que vous avez un plan pour continuer et le courage de quitter le navire lorsque le bon moment viendra.

ÊTES-VOUS PAYÉ POUR ÊTRE MALHEUREUX ?

En poursuivant votre navigation sur SATORIA.fr, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer