Ce n’est pas qui vous êtes

Aujourd’hui, alors que je réfléchissais à mes expériences passées et à la manière dont elles m’avaient conduit à ce moment, j’étais perplexe devant les combats qui se déroulaient dans ma psyché de façon continue. 

De la peur d’échouer, d’aimer et de me faire mal, d’essayer d’être meilleur pour les attentes de quelqu’un d’autre, quand tout à coup une voix intérieure cria: «Arrête! Ce n’est pas ce que tu es ! »

Les batailles ne sont pas ce que nous sommes, ce ne sont pas ce qui nous définit, c’est simplement l’ego qui nous empêche de vivre le but de notre âme. Ces batailles sont comme de petites boules d’énergie qui, une fois démantelées, restent prises au piège et liées à une croyance profondément enracinée selon laquelle nous ne pouvons ni avoir ni faire ce que nous voulons dans la vie, car cela signifierait bouleverser le panier de pommes et aller au statu quo. –

Il semble que chaque jour nous sommes tenus captifs par les chaînes de la vie; Faites ceci, faites cela, non, ce n’est pas normal, vous êtes censé le faire de cette façon, vous ne pouvez pas le faire, mais la vérité est: “ce n’est pas qui vous êtes.”

Nous pensons et nous comportons de cette manière, pas parce que nous voulons, mais plus parce que c’est ce qui est attendu. 

Nous nous abstenons de montrer notre vraie nature et d’exprimer notre bonheur intérieur, car cela signifie que nous devons enfreindre les règles, ou contrarier / décevoir quelqu’un d’autre, mais qui a établi les règles en premier lieu ? 

Pourquoi établissons-nous ces règles ?

Est-ce que cela vient de notre éducation, ou peut-être de nos croyances religieuses, ou peut-être de la douleur et des souffrances passées que nous avons connues.

Lorsque vous y réfléchissez vraiment, ce ne sont pas des règles que nous nous fixons, mais celles que d’autres nous ont fixées. Alors, pourquoi passer autant de temps à faire ce qui est attendu, à créer des barrages, à fixer des limites,

Notre âme n’a pas ces règles, elle n’a pas de limites, elle n’a pas de regrets, ni de remords, ni d’angoisse, ni de colère. Elle n’a qu’un amour tendre, généreux et inconditionnel et veut que nous soyons les explorateurs que nous sommes censés être. 

Vous dites que vous aimez peindre, dessiner ou créer, alors pourquoi faites-vous de la saisie de données pour “gagner votre vie” ? Ce n’est pas qui vous êtes ! 

Vous dites que vous aimez aider les autres à réaliser leurs rêves , alors pourquoi travaillez-vous en tant que comptable ? 

Les choses que vous dites aimer sont des composants qui constituent votre âme, et plutôt que de les utiliser, vous vous retenez et votre âme est en quelque sorte étouffée par votre réticence à explorer ce que vous aimez faire.

Vous vous cachez derrière un masque que vous avez créé pour paraître “normal” aux yeux de la société, parce que vivre le but de son âme signifie faire et explorer des choses qui vont à l’encontre de la norme, ou tout simplement, contre tout ce avec quoi les autres sont à l’aise. 

Ce n’est pas qui vous êtes ! 

Alors, pourquoi essayer si fort de mettre les autres à l’aise ?

C’est bien de considérer les autres, mais qu’en est-il de vous considérer avant ? Vous comptez, votre bonheur compte, votre joie compte et, plus important encore, votre âme compte.

Nous voyons souvent plus de valeur dans les possessions matérielles, les emplois et le contrôle de nos vies afin de refléter une sorte de perfection externe, plutôt que d’écouter notre nature interne et d’aller au-delà de ce que nous ressentons pour nous valoriser nous-mêmes pour ce que nous sommes. 

Notre âme ne porte pas de masque, comme dans notre vie quotidienne, elle n’est pas là pour impressionner les autres, ni pour montrer ou prouver que nous avons de l’argent ou des biens matériels, mais plutôt à travers nous, avec nous et nous mène à travers les batailles de notre ego. 

Elle parle parfois doucement à travers nos esprits ou nos sens. Elle peut-être une douce sensation de chaleur, ou une sensation de picotement dans notre corps, peut-être un murmure à notre oreille, “tu es parfait comme tu es“, et d’autres fois, elle hurle: “Laisse-moi sortir ! je suis ici et je t’aime! ”  L’avez-vous entendu ? L’avez-vous ressenti ? Ou mieux encore, l’avez-vous permis de s’exprimer ?

Les sentiments et les émotions sont des choses réelles. Nous les avons tous, nous les vivons tous et souvent, ils nous procurent un sentiment de pouvoir et de contrôle. 

Nous les attrapons et les mettons soigneusement dans de petites boîtes; “Voici ma peur, voici ma colère, voici mon angoisse “, etc.… et nous le faisons pour nous rappeler ultérieurement l’expérience passée, de ce qu’il ne faut jamais faire à nouveau, en nous empêchant de ressentir le bonheur que nous recherchons, en créant un contrat avec notre âme. “Je n’aimerai plus jamais, je ne ferai jamais ceci ou cela encore, je ne rencontrerai personne;

Le problème avec la création de ces contrats d’âme, c’est que ce n’est pas qui vous êtes.

Ces contrats d’âme, règles et limitations auto-imposées, masques que nous portons et batailles que nous menons sont le reflet de l’ego de ce que nous devrions être, de la façon dont nous devrions agir, de la façon dont nous devrions vivre, de ce que nous devrions faire, ressentir, penser et croire, mais au fond de vous, votre âme sait vraiment que ce n’est pas qui vous êtes!

Alors, qui êtes-vous ? Avez-vous rencontré le vrai vous ?

Ce n’est pas qui vous êtes

En poursuivant votre navigation sur SATORIA.fr, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. Plus d'information

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer